reversomagazine

Assurance santé expatrié : les garanties indispensables

Assurance santé

Dans l’hypothèse où vous allez travailler ou vivre à l’étranger, il est essentiel d’étudier rapidement le cadre des services médicaux qui vous attendent dans votre pays d’expatriation. Même si vous vous persuadez que votre pays de destination ne montre pas de grands dangers, il est souvent prudent de contracter une assurance santé expatrié. Une maladie ou un soin d’un accident sans prise en charge correctement, peut entraîner des frais de santé considérables. 

Le statut d’expatrié : c’est quoi en termes de sécurité sociale ?

En ce qui concerne le cadre de sécurité sociale française, différents statuts d’expatriés français existent. Le classement est dépendant de la durée du séjour et du statut de l’entreprise. Si l’entreprise avec laquelle vous travaillez vous envoie à l’étranger, et que votre séjour dure jusqu’à 36 mois au plus. En outre, cette durée se renouvelle une seule fois seulement et que vous bénéficiez d’un statut de travailleur détaché, si tel est le cas, vous êtes toujours dépendant de l’Assurance Maladie Française. Concernant le statut à durée indéterminée, il est celui de travailleur étranger selon le contrat de travail local. Vous dépendrez alors de l’assurance sociale du pays de destination. Enfin, les travailleurs bénéficient automatiquement du statut d’expatrié s’ils sont recrutés directement à l’étranger. Ils sont alors pris en charge par la sécurité sociale locale. Dès lors, les travailleurs étrangers ne sont plus affiliés à la Sécurité sociale française. Selon le régime d’assurance-maladie du pays d’accueil, s’il y est obligé, il doit s’y acquitter de ses frais. Un régime d’assurance santé expatriés s’applique dans ce cas. 

Une couverture de santé à l’étranger : la CFE

La CFE n’est autre que l’assurance santé expatriés qui permet aux adhérents de continuer à jouir de la même garantie sociale qu’en France. Lorsque des frais médicaux sont engagés, les remboursements sont effectués sur les mêmes tarifs. Y adhérer vous permet de garder vos droits à l’étranger et de réintégrer le régime général dès votre retour au travail en France. S’affilier à la caisse des Français à l’autre pays au moment de votre départ vous aide à poursuivre vos droits. Vous ne subirez pas du délai de rétention et vous ne perdrez pas le quart de votre année de retraite. Notez que, la souscription, qui peut être effectuée individuellement ou par l’intermédiaire d’un employeur est volontaire. Ensuite, cette adhésion ne dispense pas les ressortissants étrangers du coût obligatoire de l’assurance-maladie locale. Enfin, vous pouvez être couvert où que vous soyez dans le monde, avec votre séjour en France inclus.

Les garanties obligatoires en assurance-maladie expatriée

Pendant la signature d’un contrat, vous êtes en mesure d’opter pour différentes garanties d’abonnement. Afin d’y voir plus clair, les garanties indispensables sont illustrées de la façon suivante. Les coûts des services de santé varient considérablement d’un pays à l’autre. Et même une consultation simple avec un médecin généraliste. Si tel est le cas, votre assurance-maladie doit entièrement s’adapter aux tarifs proposés dans le pays de destination. Et ce, notamment pour les soins ordinaires et les hospitalisations. Dans le cadre des soins ordinaires, de la consultation avec votre médecin à la recommandation des médicaments après l’analyse, votre mutuelle doit minimiser les frais restants. Si en Amérique, le prix moyen est avoisinant de quelques dizaines d’euros, alors une assurance expatrié complémentaire doit vous indemniser en conséquence. En termes d’hospitalisation, s’il s’agit d’une maladie imprévue ou d’un accident, les coûts d’hospitalisation sont très onéreux. Notamment, si vous êtes expatrié aux États-Unis ou au Japon. Encore une fois, votre assurance-maladie doit couvrir ces frais pour prévenir toute déconvenue financière. Enfin, en ce qui concerne l’assistance pour le rapatriement, cette offre permet le rapatriement dans le pays de provenance si la maladie nécessite une hospitalisation prolongée. Si vous devez être hospitalisé dans le pays de destination, quelques assurances couvrent les frais d’un billet aller-retour en avion afin qu’un membre de votre famille s’occupe de vous pendant votre hospitalisation.

Quitter la version mobile