Appareil auditif : comment faire le meilleur choix ?

Appareil auditif

Beaucoup d’entre nous peuvent souffrir d’une perte auditive, pour laquelle le port d’appareils auditifs peut être une vraie solution. Après avoir consulté un oto-rhino-laryngologiste, il est important de parler à un audioprothésiste compétent pour vous aider à choisir l’appareil le plus adapté et le plus confortable pour vous. En raison des réglages délicats des aides auditives, elles vous recevront autant de fois que nécessaire pour s’assurer qu’elles sont parfaites.

Porter un appareil auditif : pourquoi ?

Parfois la perception de certains sons est mauvaise, lorsque vous demandez à des interlocuteurs de répéter, lorsque vous avez du mal à comprendre le sens de ce qu’ils disent. Les incompréhensions ne sont pas sans conséquences sur votre vie sociale, professionnelle et familiale, elles peuvent entraîner à terme un risque majeur : vous isoler. Une fois que vous vous êtes adaptés, vous pourrez mieux comprendre votre environnement, nous pourrez communiquer plus facilement et vous reprendrez confiance en vous. La première étape peut être d’en parler à votre médecin. Il vous orientera vers l’oto-rhino-laryngologiste. Ce dernier effectuera deux examens : l’audiogramme comprend des bips à différentes fréquences dans les écouteurs afin que vous puissiez donner des instructions lorsque vous les entendez ; produire une courbe qui représente le niveau de perte auditive dans chaque oreille ; l’audiométrie vocale aide à déterminer le niveau de compréhension de la parole et la capacité de distinguer les sons. Les résultats obtenus permettront au service d’oto-rhino-laryngologie de formuler une prescription et de vous mettre en relation avec un audioprothésiste. Cliquez sur www.maison-appareil-auditif.be pour plus d’informations.

Quel appareil choisir ?

Les aides auditives se composent d’un microprocesseur, d’un microphone et d’un écouteur : le premier capte le son et le convertit en un signal numérique, et le traite, le second l’analyse, l’amplifie et le reproduit à travers l’écouteur. Il existe particulièrement trois types d’équipements, tels que les intra-auriculaires (ITE) placés dans le conduit auditif ; très prudent, recommandé pour les pertes auditives légères et modérées, mais ne convient pas à tous les conduits auditifs ; contour de l’oreille (BTE-derrière l’oreille) Se compose d’une coque placée derrière l’oreille, reliée à l’embout dans le conduit auditif par un tube ; durable, confortable et facile à utiliser, adapté à toutes les formes de perte auditive ; le contour des écouteurs à distance (récepteur RIC dans le canal) comprend également derrière l’oreille Coque, reliée à l’extrémité du casque ; plus cachée que le contour de l’oreille, Il offre une meilleure qualité sonore que le type supra-auriculaire et convient à toutes les formes de perte auditive. En définitive, le choix de tel ou tel appareil dépendra en fonction du niveau de votre perte auditive et du budget pour un appareil auditif pas cher que vous pourrez investir. Sachez que vous pouvez souscrire une assurance santé pour votre matériel au travers de différentes couvertures d’assurance (accident du travail, âge).

La clé du succès : un audioprothésiste compétent

Le rôle d’un audioprothésiste est crucial : cet expert en santé, qui est aussi commerçant, vous aidera à choisir le modèle qui vous apportera le meilleur confort. Pour ce faire, il doit s’enquérir de votre mode de vie, prendre le temps d’écouter vos opinions et présenter les avantages et les inconvénients de chaque type d’aide auditive. Vient ensuite la phase de personnalisation, qui nécessitera plusieurs séances : en fonction de votre expérience de l’environnement sonore dans votre vie quotidienne (vous entendez des sons mauvais, ceux qui vous agressent, etc.), l’audioprothésiste ajustera l’aide auditive. Équipement utilisant un logiciel. Pendant la période d’adaptation, l’audioprothésiste travaillera avec vous pour affiner les réglages. Selon les individus et le modèle choisi, après une durée différente (un ou deux mois), vous retrouverez un réel confort. Par conséquent, ne vous découragez pas et portez votre appareil toute la journée pour vous adapter à lui et à son importance dans différents environnements sonores. Pour choisir votre audioprothésiste, veuillez tenir compte que certains d’entre eux sont indépendants et d’autres appartiennent à un réseau, qu’ils soient salariés de grandes enseignes ou franchisés. Certains d’entre eux sont certifiés Afnor (« NF Service Audioprothésiste »), gage de sérieux. Quel que soit le professionnel que vous contactez, il est important qu’il puisse répondre rapidement et recevoir votre faute en cas d’urgence. Si vous n’avez pas confiance en lui au premier rendez-vous, consultez-en un autre. C’est pourquoi avant de vous soigner, n’hésitez pas à discuter avec d’autres audioprothésistes pour solliciter leur avis et rencontrer leur association. Et profitez des suggestions des utilisateurs dans le manuel “Comment s’équiper d’un appareil auditif“.

Remboursement et l’achat d’un appareil auditif

Vous avez le droit de refuser le matériel que vous avez testé. La période d’essai est d’un mois. C’est gratuit, mais une caution est demandée. Cette période doit être utilisée quotidiennement pour déterminer si la prothèse vous convient. Vous devez donc être obligé de le porter lors de vos sorties, au restaurant, au travail, en plein air, en famille, etc. Il y a plusieurs rendez-vous pour modifier les réglages selon votre ressenti, ne le manquez pas ! Avant d’acheter, l’audioprothésiste doit établir un devis conforme aux exigences réglementaires : le prix de chaque produit et service doit être précisé, quel que soit le prix total. Même si une prise en charge à 100 % n’est prévue, l’offre doit comporter des prestations de santé à 100 %. Pour les prothèses de catégorie 2, le système actuel perdure : les prix ne sont pas réglementés, et la complémentaire santé se fait sous contrat. Assurez-vous de vérifier la fréquence de renouvellement et le montant de la couverture, car dans le cadre de l’offre gratuite, la complémentaire santé peut réduire la prise en charge des frais restants

Conseils pour une grossesse en pleine forme
Quel est l’intérêt d’un matelas à mémoire de forme ?