Signes indicatifs de la période de chaleur d’une chienne

Sans chienne enceinte, il n’y aura aucun chiot ! La chienne assure la perpétuation de la génération canine, ce rôle important sollicite une surveillance de près de la part des propriétaires ou des éleveurs. Comprendre la reproduction canine s’avère important afin d’adopter les conduites à tenir et d’assurer la sécurité sanitaire de notre compagnon.

Quelles sont les étapes de la reproduction canine ?

Le cycle de reproduction d’une chienne commence quand elle atteint l’âge de procréer. L’ovulation se déclenche et cela met la chienne en chaleur. C’est le moment propice de fécondation, si le croisement a eu lieu. La gestation dure environ deux mois, et après cette période, le mise-bas est au rendez-vous, la chienne pourrait donner naissance aux chiots. ce site vous aide à comprendre les comportements de la chienne enceinte et certains signes importants. L’intervalle de temps entre la gestation et la nouvelle période d’ovulation constitue le repos de son système reproducteur.

Quelles sont les phases d’ovulation canine ?

À partir de la puberté, l’ovaire de la chienne expulse un ovule tous les six mois. Cet âge varie d’une race à l’autre et la taille a également une influence. La chienne de petite taille atteint l’âge de reproduction précocement par rapport à celle qui a une grande taille. En général, la chienne connait sa première ovulation entre 10 à 15 mois d’âge. Cette période comporte deux phases :

Le pro-œstrus : l’ovocyte s’évolue pour devenir un ovule, cette phase dure une semaine jusqu’à 10 jours en moyenne. La chienne en chaleur émet de phéromone pour attirer les mâles vers elle, mais elle n’est pas encore prête à la saillie durant cette première phase de chaleur.

L’œstrus : l’ovule est expulsé et il devrait attendre 72 heures pour être mature et fécondable. En ce moment, la chienne accepte volontairement l’accouplement et cette phase se prolonge de 7 à 10 jours. Au bout de 6 jours après l’ovulation, on pourrait avoir une chienne enceinte.

Quels signes émet une chienne en chaleur ?

D’une part, le changement d’attitude permet de connaitre la période de rut, la chienne en chaleur pourrait adopter un comportement doux et tendre, elle demande la caresse. Par contre, certaines chiennes deviennent plus agitées, plus agressives, et répulsives envers les autres chiennes, elles ont tendance à fuir pour trouver de mâles.

D’autre part, le changement physiologique au niveau de l’appareil reproducteur externe affirme l’ovulation. Le gonflement de la vulve et la perte sanguinolente qui y sort  correspondent à la phase pro-œstrus. Si la sécrétion devient de plus en plus limpide et se stoppe progressivement, la chaleur entre dans la deuxième phase ou l’œstrus.

En revanche, il y a des exceptions, ces signes semblent inaperçus pour certaines chiennes en chaleur, ce phénomène s’appelle la chaleur silencieuse. D’autres connaissent une très longue période d’ovulation qui pourrait se prolonger jusqu’à six semaines, c’est la chaleur persistante. Le rut fractionné d’une chienne est dû à l’arrêt et à la reprise de l’ovulation. Si vous n’avez pas l’habitude de surveiller votre chienne, la volonté à la saillie et la présence inhabituelle de chiens mâles qui rôdent aux alentours pourraient  vous alerter que votre chienne est en période d’ovulation. Le refus des assauts de mâles marque la fin de la période de chaleur d’une chienne.

 

Le cycle de reproduction de la chienne est sans interruption pendant toute sa vie, même si la fécondation connait une baisse au fil de temps. Comme tous les mammifères, la phase de reproduction comporte l’ovulation. Les signes indicatifs de chienne en chaleur permettent d’améliorer la descendance en choisissant les semences pour la fécondation, de sécuriser la chienne enceinte, de prévoir la date de mise bas et de connaitre les précautions à prendre. 

La cigarette électronique, une alternative aux cigarettes classiques
Les spas jacuzzi, une expérience uniques et relaxante